No: 191, 19 Mai 2021, Communiqué De Presse Concernant Les Diverses Activités Et Déclarations Faites Le 19 Mai 2021 En Grèce

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 19.05.2021

La guerre de libération, ayant été déclenchée le 19 mai 1919 sous la direction du Grand Leader Mustafa Kemal Atatürk contre les puissances impérialistes qui convoitaient notre patrie, n'a pas seulement abouti à une victoire de la libération et de la liberté menant à la fondation de notre République, mais a également mis fin aux atrocités inhumaines des puissances occupantes et des voyous sous leur contrôle en Anatolie, et a servi de source d'inspiration aux nations opprimées qui aspiraient à la libération.

Alors que la Grèce, ayant tenté d'occuper l'Anatolie en tant qu'instrument des puissances impérialistes de l'époque, n'aurait pas dû oublier les atrocités commises directement par elle-même sur ces terres, les déclarations faites par le Parlement et les autorités grecques sous le prétexte de l'anniversaire du 19 mai 1919, qui déforment complètement l'histoire, sont dénuées de fondement et délirantes, et nous les rejetons catégoriquement. Dans le même ordre d'idées, nous condamnons les efforts des lobbies anti-Turquie pour tromper les pays tiers en évoquant des allégations déformées également en dehors de la Grèce, qui n'ont aucun fondement historique.

Les allégations de la Grèce d'être une victime, ayant occupé Izmir le 15 mai 1919 avec le soutien des puissances impérialistes et ayant commis des crimes contre l'humanité en perpétrant des massacres en Anatolie comme l'attestent les documents historiques, manquent de crédibilité.

Devant l'ampleur effroyable des atrocités commises au cours des premiers mois de l'occupation grecque, les Alliés ont dû enquêter sur ces crimes contre l'humanité en créant une Commission d'enquête, et il a été révélé dans son rapport que cette occupation, qui était une scène de cruauté, s'est transformée en une invasion honteuse.

Nous invitons les dirigeants grecs à affronter leur propre histoire, à se souvenir des atrocités grecques reflétées dans les rapports de la Commission d'enquête, et la Grèce, dont les actes sont enregistrés comme contraires au droit de la guerre dans l'article 59 du Traité de paix de Lausanne, à accepter les faits historiques.

Il y a des leçons importantes que les dirigeants grecs d'aujourd'hui devraient tirer du fait qu'à la suite de la guerre de libération de la Turquie, le premier ministre grec Venizelos a nommé Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de notre République ayant mené la lutte pour la libération à partir du 19 mai 1919 pour la Prix Nobel de la paix. Nous rappelons qu’abandonner une compréhension irresponsable de la politique, qui tente de lire l'histoire à l'envers, sera dans le propre intérêt de la Grèce.

Nous invitons la Grèce à travailler ensemble pour la paix, la stabilité et un avenir prospère sur la base de la coopération au lieu d'essayer de déformer les faits.

Atatürk

Lundi - Vendredi

09:00 - 13:00 / 14:00 - 17:00

Réception publique seulement le matin. Renseignement téléphonique 14:00-17:00.
25/12/2020 Noël
01/01/2021 Jour de l'an
05/04/2021 Pâques
01/05/2021 Fête du Travail
08/05/2021 Victoire 1945
13/05/2021 Jeudi de l'Ascension et Fête de Ramadan
24/05/2021 Lundi de Pentecôte
14/07/2021 Fête Nationale Française
20/07/2021 Fête du Sacrifice
15/08/2021 Assomption
29/10/2021 Fête Nationale Turque
01/11/2021 Toussaint
11/11/2021 Armistice
25/12/2021 Noël